Le président de la République a mis à profit la 3e conférence sur l’émergence en Afrique pour répondre aux rappeurs du groupe Keur Gui qui l’ont traité de Sai sai (voyou en français) dans leur dernier single. «Pour nous développer, il faut que notre système d’éducation change de paradigme. Pour nous développer il faut une jeunesse dynamique, mais qu’il faut formée, bien formée, pas une jeunesse bien formée à insulter et des Ong qui nous font croire que c’est cela qui fait avancer notre pays», dit-il.

«Insulter un Chef d’Etat, insulter tout le monde, vous croyez que c’est comme cela que l’Afrique va se développer. Il nous faut une jeunesse saine qui peut produire de la valeur ajoutée. Mais pour cela, il faut que les dirigeants africains travaillent avec les sociétés civiles africaines qui doivent aussi tenir compte de l’environnement de leur continent », poursuit le président Macky Sall.

«Nous ne sommes pas l’Europe, nous ne sommes pas l’Asie et nous ne sommes pas l’Amérique. Nous sommes l’Afrique avec nos réalités et de ce point de vue, nous n’avons pas besoin de modèles. Nous nous représentons à partie de ce que nous sommes et de ce que nous voulons », conclut le Chef de l’Etat.