La direction du Commerce intérieur a sorti une circulaire exigeant le retrait «immédiat et sans délais» des marchés des produits «Sandal Wood», «Happy Family», «Palace Incence King», jugés toxiques et cancérigènes. Parmi ces produits proposés pour le combat contre les moustiques, il y en a qui contiennent du chlordécone, une matière hautement toxique et pouvant même causer le cancer.

 «Il m’est revenu la présence sur le marché de produits anti-moustiques dénommé «Sandal Wood», «Happy Family», «Palace Incence King», contenant du Chlordécone, un produit hautement toxique et cancérigène», a écrit le directeur du Commerce intérieur, Ousmane Mbaye. 

Selon l’avis de la Commission nationale de gestion des produits chimiques, la circulation et l’utilisation de formulations de pesticides contenant du chlordécone, sous quelques formes que ce soit, doivent être interdites sur le territoire national. En conséquence, Ousmane Mbaye demande à tous les services de la direction du commerce intérieur de procéder, sans délai, au retrait de ce produit du marché. «J’attache du prix à l’exécution diligente de la présente», lance-t-il.

Ces produits sont commercialisés sous forme de bâtonnets qu’on allume et qui se consument en dégageant une fumée censée repousser les moustiques. «Palace Incence King» comme les «Happy Family» et «Sandal Wood» sont visibles sur beaucoup d’étals établis le long des trottoirs des marchés et dans les boutiques de cosmétique. Pis, certains marchands font du porte-à-porte pour les proposer aux habitants.

Dans tous les marchés de Dakar ces produits s’arrachent comme de petits pains. Les populations qui, pour le moment, ignorent les dangers de ces répulsifs anti-moustiques n’hésitent pas à s’en procurer pour se protéger contre les petites bestioles.

 Source Walf Quotidien