Les Sénégalais vont vivre des lendemains d’élection difficiles. Et pour cause, les prix de nombreux de produits de consommation repartent à la hausse. C’est le cas du ciment et de l’oignon. Avant l’élection, les cimentiers avaient augmenté le prix du sac, avant de faire machine arrière, face au refus du pouvoir.

Et de l’avis de certains économistes la tendance haussière devrait se poursuivre. D’autres produits vont augmenter. Le Fmi et la Banque mondiale ont, à plusieurs reprises, demandé à l’Etat d’augmenter les prix, mais ils se sont heurtés au niet catégorique du président Macky Sall qui était à la recherche d’un second mandat présidentiel.

Car le pouvoir avait volontairement et artificiellement bloqué les prix, pour éviter une hausse qui aurait eu un impact sur le résultat de la présidentielle du 24 février dernier. Mais, ce scrutin est derrière nous et le président Macky Sall a été réélu, donc il n’a plus de raison de bloquer les prix. En outre, cette politique de maintien des prix impacte négativement les finances de l’Etat.